Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Fleur de Mots

A Fleur de Mots

Littérature

LE GRAND LIVRE DU VOYAGE

A Lili...

Après l’histoire du Grand Livre Rose, voilà qu’une autre s’installe, comme appelée par la précédente. Un autre livre émerge soudain de l’oubli dans lequel il s’était caché. Pourtant, ce livre n’a jamais été oublié. Caché, oui peut-être, pour le protéger sans doute. Celui-ci est totalement vierge et doit être appréhendé avec la sincérité, l’humilité la plus profonde. Celle qui a tant de noms et qui est si peu pourtant n’a jamais osé y dessiner un mot, une lettre, pas même un trait. Il semble à ses yeux chargé d’une mission sacrée pas encore dévoilée. Souvent, elle l’a ouvert, laissant glisser ses doigts sur le papier texturé blanc crémeux. Puis elle a fini par le ranger sous ses boites de couleurs, bien à l’abri. Pas oublié, un peu caché peut-être, mais sûrement pas oublié ; elle savait exactement où il était. Et voilà qu’aujourd’hui elle décide de l’aérer un peu. Envie de le regarder, besoin de le toucher… seulement ça.

Ce livre a une histoire. C’est encore une amie qui le lui a offert. Et pas n’importe laquelle ! Cette amie si chère depuis tant d’années, si complice, si présente, toujours… Alors oui, ce livre a une mission sacrée, car la relation avec cette personne est de cet ordre-là. Celle qui a tant de noms et qui est si peu pourtant ne sait pas ce qu’il accueillera d’elle. Sa couverture sur fond d’empreintes de tampons d’oblitération et d’écriture ancienne est ornée de trois grands papillons colorés. Certains diraient que ce livre rappelle la correspondance. Il lui inspire surtout le voyage… Les coups de tampon la promènent dans de multiples destinations et les insectes aux ailes majestueuses paraissent n’attendre que le souffle d’un mot pour s’envoler. Tranchante par son intensité, la page de garde s’affiche en violet. Celle qui a tant de noms et qui est si peu pourtant devine que cette page est intouchable. Elle ne peut imaginer le tracé de la plume s’y coucher. Cette teinte s’impose avec toute sa puissance pour capter l’attention. Ici, elle est une invitation au voyage…

À nouveau, le regard se balade au cœur du livre parmi les feuilles muettes qui, cette fois, laissent échapper un murmure. Alors que la main parcourt cette virginité, l’œil la perçoit couverte de mots tracés d’une encre qui s’efface, pour préserver son secret dirait-on.

Avec ce livre, tout est possible. Celle qui a tant de noms et qui est si peu pourtant a pensé un temps qu’il renfermerait peut-être le récit dédié à son ami Burkinabè, mais dans son silence, ce livre chuchote le voyage. Ce cahier est un mystère… Ce soir pourtant, il semble enclin à quelques confidences. Il laisse entendre que la plume qui noircira ses pages devra être choisie avec soin. Elle devra glisser avec fluidité, sans accroche aucune qui pourrait ralentir son pas. La main qui la guidera devra être sûre, sans tremblement dans le tracé des lettres. Quant à l’esprit qui l’accompagnera, il devra être détaché pour se fondre dans cette communion et donner le plus vrai de lui-même.

Voilà ce que le grand cahier a décidé de révéler. Celle qui a tant de noms et qui est si peu pourtant sait qu’il n’en dira pas plus pour l’instant. Elle laisser couler son regard sur les feuilles silencieuses, referme le livre en caressant encore une fois les grands papillons puis le dépose sur la table, tout près du Grand Livre Rose. Oui, ce livre est une invitation au voyage. Ce grand voyage pour lequel elle se prépare depuis deux ans déjà…

KinouKachou juillet 2015

LE GRAND LIVRE DU VOYAGE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vanessa Rimes 23/07/2015 01:30

Quel plaisir de relire cette histoire, j'ai l'impression que c'en est une toute nouvelle et que je la redécouvre à chaque fois. Comme si elle me surprenait à chaque lecture. Je te souhaite bon voyage, avec les mots c'est tout ce qui compte...le voyage, pas la destination.

A Fleur de Mots 23/07/2015 02:00

Tu as tout à fait raison Vanessa ! Ce qui compte, c'est le voyage que l'on fait en compagnie des mots, peu importe la destination..