Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Fleur de Mots

A Fleur de Mots

Littérature

AU BORD DE LA RIVIERE (Extrait 5 de "RastaReptil, l'enfant de la forêt")

L’homme au grand âge ne quittait pas des yeux l’enfant qui paraissait figé dans cet instant. A la tombée de la nuit, il le vit s’allonger à même le sol, repliant ses membres, se déplaçant à la manière d’un reptile autour de ce qui subsistait de cette apparition. Puis il étendit son corps sur ce lit de poussière lumineuse et s’endormit. Quel étrange personnage… songea le vieil homme. Il se demandait d’où il pouvait bien venir. Lui arpentait la forêt depuis tant d’années, s’aventurant dans les coins les plus retirés, assuré de n’y croiser personne. Cet enfant était apparu un jour juste après la pluie et semblait être là depuis toujours. Comment ne l’avait-il pas remarqué avant, alors qu’il paraissait être partout maintenant ? Il décida de rester là lui aussi, jusqu’à ce que l’enfant se réveille. La lune, au summum de sa plénitude, éclairait le lieu d’une lumière bleutée, sublimant la forêt, donnant plus d’intensité à l’instant. C’est alors qu’il vit cette poussière s’élever du sol comme se lève la brume matinale, et se déposer sur le corps de l’enfant, le couvrant d’un manteau d’étincelles. Elle semblait l’entourer de ses bras avec une tendresse infinie. Bercé par cette douce vision, le vieil homme s’assoupit à son tour. Il émergea du sommeil aux premières lueurs de l’aurore. RastaReptil avait disparu… Il le retrouva un peu plus loin, au bord de la rivière. Accroupi, il s’aspergeait le visage d’eau fraîche en riant. Il posa sa joue contre son épaule ; une fine poussière dorée s’en dégageait. Il semblait autre ce matin. Toujours le même, avec quelque chose de différent dans son attitude. A cet instant, l’enfant aperçut dans l’eau le reflet de l’homme au grand âge qui l’observait. Ce qui se passa alors surprit le vieil homme. Tournant son regard vers lui, l’enfant plongea ses yeux dans les siens, un regard qu’il ne lui connaissait pas, un regard grave, un regard lui imposant de ne pas l’approcher. Le vieil homme recula de quelques pas et l’enfant s’éloigna en bondissant de pierre en pierre, disparaissant de l’autre côté de la rivière. Que lui arrive-t-il ? se demanda le vieil homme. On le dirait traqué par quelque prédateur… Ce regard que l’enfant avait posé sur lui le troublait. La douceur et l’innocence qui s’en dégageaient habituellement avaient fait place à la méfiance, à l’esquive. On aurait dit ce regard chargé d’un bonheur perdu, de blessures profondes, de poursuites et de fuites.

Extrait de "RastaReptil, l'enfant de la forêt"

KinouKachou Mars 2016

AU BORD DE LA RIVIERE (Extrait 5  de "RastaReptil, l'enfant de la forêt")

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article