Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Fleur de Mots

A Fleur de Mots

Littérature

MON PÈRE

Il paraît qu’aujourd’hui c’est la fête des Pères

Je voudrais honorer le mien par quelques vers

Mais je me sens soudain muette, sans mots

Devant l’absence de celui qui était mon héros.

 

Je lui ressemble tant, je le sais

On n’a cessé, depuis l’enfance, de me répéter

Tu as un sacré caractère

Tu es bien la fille de ton père.

 

Pas toujours adressée comme une flatterie

Cette phrase ne m’a pourtant jamais meurtrie

C’était pour moi le plus beau des compliments

Et je redressais la tête fièrement.

 

Il avait, comme on dit, le sang chaud

S’emballant comme les sauvages chevaux

Envoyant tout valdinguer sur son passage

Gueulant pour exprimer sa rage.

 

Ces emportements mal contrôlés

M’ont bien souvent faite rigoler

Car une fois passée la tempête

Il se sentait comme un idiot, tout bête.

 

J’ai appris de lui des jurons mystérieux

Que je tentais de comprendre en écarquillant les yeux

Juste quelques mots en chapelet prononcés trop vite

Qui prenaient à mes oreilles un sens magique.

 

Il m’emmenait à la pêche avec lui

J’aimais ces instants sans bruit

Lui-même devenait méconnaissable

Envahi qu’il était de calme.

 

J’ai hérité de la couleur de sa peau

Tannée par le vent et le sable chaud

Et de ce tempérament de gitane

Qui brûle au fond de mon âme.

 

Son désir inassouvi d’avoir un garçon

J’ai tenté de le combler à ma façon

Me comportant longtemps comme un petit gars

Essayant de marcher sur les traces de son papa.

 

En baskets et vieux jeans râpés

Dans la cour, je me bagarrais

Tenant tête au sexe opposé

Sans craindre de prendre une branlée.

 

Cela rendait folle ma mère

Et faisait surtout rire mon père

Qui ne manquait pas de m’expliquer

Comment la prochaine fois mieux esquiver.

 

Tout cela est bien loin

Mais comme si c’était hier, je me souviens

De ces moments de complicité

Dans mon cœur, à jamais gravés.

 

KinouKachou Juin 2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article