Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Fleur de Mots

A Fleur de Mots

Littérature

L'ATTENTE (Extrait 7)

Elle ne songea même pas à se poser alors que tout son être se refusait à quitter les lieux. Pour cacher son malaise, elle se dirigea vers la salle de bain. Elle rabattit le couvercle de la cuvette et s’assit là, les coudes sur les genoux, le menton posé sur ses mains, laissant son regard courir dans ce cabinet de toilette sans rien en retenir. Ses pensées étaient ailleurs, de l’autre côté de cette porte, dans la pièce où se trouvait son père. Elle ne voulait pas qu’il soit témoin de ce trouble qu’elle avait du mal à dissimuler. Ce détachement qui émanait de lui la laissait perplexe. Cela était à la fois inquiétant et rassurant. Bien que cela puisse paraître bizarre, c’est ce qu’elle ressentait. Au-delà de cette tranquillité, quelque chose en lui semblait s’effacer. Elle s’approcha du lavabo, fit couler un peu d’eau sur ses mains pour s’en tapoter le visage, regarda son reflet dans le miroir, remit de l’ordre dans ses cheveux, respira un bon coup et retourna auprès du vieil homme. Lui n’avait pratiquement pas bougé. Son potage non plus. Il avait esquissé un geste, un mouvement de sa cuillère qui se voulait circulaire, mais ce mouvement avait été ralenti puis stoppé sur une absence. Quand Louise s’approcha de lui, il réapparut dans la réalité sans trop bien savoir ce qu’il s’était passé. L’instant lui avait échappé... Lorsqu’elle lui fit remarquer qu’il n’avait pas touché à sa soupe, il prétexta avoir voulu attendre qu’elle refroidisse un peu. Mais lui-même n’en savait plus rien ; il faisait du mieux qu’il pouvait pour paraître là, mais le présent lui jouait des tours. Cela le fit sourire, mais Louise ne vit que du feu de ses réflexions mentales ; elle ne vit que son sourire et ne voulut rien voir de plus. Puis, vint le moment où elle dut se résoudre à partir. Elle s’assura que son père n’avait besoin de rien, récupéra son sac et son chapeau et l’embrassa tendrement : « Tu m’appelleras quand Christophe sera passé te voir ! Tu promets ? » Ferdinand le Bel hocha la tête et promit.

A suivre...

 

KinouKachou Janvier 2017

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article