Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Fleur de Mots

A Fleur de Mots

Littérature

L'ATTENTE (Extrait 18)

Il prit la main qu’elle lui tendait, sans détacher son regard de ses yeux verts. Ayant remarqué son air dubitatif devant l’œuvre de l’artiste, elle lui expliqua que cette sculpture n’en était en fait pas vraiment une. Antoni Tàpies avait utilisé ce baluchon comme un support, comme une toile, et y avait peint des taches et des lettres. On nommait communément cette œuvre le grand drap noué aux détritus, car c’est ainsi que le peintre l’avait pensé et exprimé. Christophe était fasciné. Pas par ce que lui racontait cette femme, mais par la façon qu’elle avait de le faire. Elle ne paraissait pas spécialement admirative devant le travail de l’artiste, mais ce qui semblait la toucher était la vision de l’homme dans sa créativité, et cela transparaissait dans le choix de ses mots et le ton de sa voix. Ensuite… ? Leur visite terminée, ils avaient échangé leurs numéros de téléphone, proposant de se revoir à l’occasion puisqu’ils habitaient la même ville. Christophe n’attendit pas son retour à Marseille et l’appela quelques heures plus tard de son hôtel, se surprenant lui-même d’une telle audace. Par chance, elle n’avait pas encore quitté Barcelone. Ils se donnèrent rendez-vous sur la Rambla et c’est là que leur histoire commença vraiment. Malgré le nombre important de passants à cette heure de la journée, il la vit tout de suite, il ne vit qu’elle. Ils s’installèrent sur la terrasse d’un café et le temps s’arrêta. C’est quand il la quitta qu’il se rendit compte qu’ils avaient passé plus de six heures ensemble et qu’elle lui manquait déjà. « Je ne l’avais même pas embrassé encore, dit Christophe, mais j’avais l’impression de connaître tout d’elle, de son âme, de sa pensée, de sa sensibilité, tout en ayant l’envie d’en découvrir davantage ». « Hé bé ! pensa Ferdinand Le Bel, tu m’as l’air bien mordu mon garçon ». La serveuse amena les pieds de cochons grillés. Christophe dit qu’ils auraient bien le temps de poursuivre leur discussion plus tard, que pour l’heure, il ne fallait pas laisser refroidir cette succulence dans leur assiette. Ferdinand Le Bel put remarquer que, pas une seule fois, le téléphone de son fils ne se fit entendre. "Il a l’air de moins penser à son travail", se dit-il. Effectivement, il semblait plus présent que d’habitude et lui, bien sûr, s’en réjouissait. Son fils amoureux… Pour une surprise, c’était une sacrée surprise ! Une belle surprise. Le repas terminé, Christophe proposa d’aller faire un tour au Pont des trois Sautets. Un peu de marche ne pourrait leur faire que du bien après ce qu’ils venaient d’engloutir.

 
A Suivre...
 
KinouKachou Mars 2017

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article