Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Fleur de Mots

A Fleur de Mots

Littérature

L'ATTENTE (Extrait 29)

L’esprit de Ferdinand Le Bel se fixa là, et tout le reste, tout ce qui l’entourait, s’habilla de silence et s’effaça. Une de ses mains tenait toujours la poignée de la casserole vide qui reposait sur le plan d’égouttage tandis que l’autre s’avançait irrésistiblement vers ce filet d’eau qui le transportait dans un monde de légèreté et de fraîcheur. Voilà, il n’était plus là. Il ne faisait plus partie de ce monde où mettre un pied devant l’autre lui était devenu pénible parfois. L’eau qui ruissela sur ses doigts quand sa main eut atteint le jet l’emporta dans son cours, et sans même avoir besoin de fermer les yeux, il vit les pierres moussues dans le lit de la rivière, les coquillages roulés par le ressac des vagues au bord de l’océan, les pluies torrentielles du mois de septembre inondant les rues en quelques minutes. Puis il ne vit plus rien, ne sentit plus rien.

Lorsque Mademoiselle Sandrine toqua à la porte et entra dans la chambre, le vieil homme lui tournait le dos et elle lui adressa un bonjour joyeux auquel il ne répondit pas. C’est alors qu’elle remarqua le bruit de l’eau. Elle s’approcha et vit cette absence qui s’était emparée de lui et ne voulait le quitter. Elle toucha doucement son bras dont la manche était mouillée par les éclaboussures et s’adressa à lui d’une voix douce : « venez avec moi Monsieur Ferdinand, je vais vous donner une autre veste de pyjama. » Il tourna alors son regard vers cette voix qu’il reconnaissait et fut surpris de voir une personne étrangère à ses côtés. Cette voix lui rappelait quelqu’un, mais il ne savait plus qui. Il était pourtant sûr qu’elle venait d’une personne qui comptait pour lui. Il ne savait soudain plus trop où il était ni pourquoi il était en tenue de nuit. Mademoiselle Sandrine constata son égarement et lui sourit de son plus beau collier de perles blanches afin de le rassurer. « Vous êtes une amie de ma fille Mademoiselle ? demanda-t-il enfin. Je ne suis pas sûre qu’elle soit déjà rentrée. »

 

A suivre...

 

KinouKachou Mai 2017

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article