Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A Fleur de Mots

A Fleur de Mots

Littérature

A PROPOS DE RASTAREPTIL (Notes de l’auteur)

 

J’aurais aimé dire que RastaReptil était né dans mon esprit un jour de pluie… Mais je ne m’en souviens plus. Je me rappelle seulement que son nom m’est apparu une nuit d’insomnie. C’était juste un nom. Mais pas seulement… Il était déjà entouré de verdure, d’eau et de mystère.

La première fois que j’ai pénétré dans la forêt en Martinique, j’ai senti que c’étair là que ce nom m’attendait. Plus j’avançais sur les sentiers, plus je sentais, non pas sa présence, mais son Essence. Puis je me suis approchée de la rivière, je m’y suis baignée et il est entré en moi, discrètement, sans que je m’en aperçoive. Il s’est installé au plus profond de ma chair. Il est resté là longtemps, des mois, comme endormi. Et une nuit, d’insomnie encore, d’écriture, aussi, il s’est éveillé. J’ai entendu son pas sur la mousse, j’ai aperçu sa silhouette qui glissait furtivement. Il ne se laissait pas vraiment approcher. Par la suite, quand je le cherchais, souvent, je ne le trouvais pas. C’est lui, toujours, qui venait vers moi, quand il le décidait. Il s’est rapproché doucement… jusqu’à ce que j’accepte de me fondre dans son monde. L’histoire qu’il m’a enseignée mérite d’être étudiée avec plus de soin. C’est en cela que je sais qu’il m’attend et que je le remercie de sa grande patience, aussi. Cet endroit où Poussière d’étoiles est apparue, à genoux sur le sol, tout près du grand bambou, cet endroit-là existe. Je le sais, j’en suis sûre, je l’ai vu avec mon âme. Je sais aussi que c’est en retournant dans la forêt que je le découvrirai, au détour d’un chemin…

Cœur Bouliki… Pourquoi cet endroit plus qu’un autre ? Parce qu’il est plus facile d’accès pour celui qui vient d’ailleurs et qui n’est pas familiarisé avec la puissance que renferme la forêt martiniquaise. On l’appelle aussi « le poumon vert de la Martinique ». Pour me faciliter la tâche, c’est là que RastaReptil est venu me chercher, avant de m’entraîner dans des profondeurs dont je n’ai gardé qu’une empreinte émotionnelle. Les images que j’en retiens restent floues, envahies d’une végétation dense où la lumière peine à filtrer. Un lieu secrètement protégé qu’il m’a été permis d’entrevoir. C’est à Cœur Bouliki que RastaReptil attend mon retour. Je sais que cette fois, les yeux de Poussière d’étoiles seront grands ouverts…

 

KinouKachou - Septembre 2017

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article